Biographie officielle (datée de septembre 2009) !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Biographie officielle (datée de septembre 2009) !

Message  Modo le Dim 15 Nov - 4:12

FALLASTER n'a pas de signification réelle, c'est un nom qui n'existe pas, qui sonne bien et qui leur ressemble.
Certains diront que c'est un néologisme anglais qui signifie la chute d'un astre, d'autres diront que c'est une fleur qui n'apparait qu'en novembre et dont les racines sont si robustes qu'elles sont éternelles. Il serait presque inutile de continuer cette biographie tant ce nom est représentatif du groupe et de ses membres. Tout est réuni : nettes influences outre-Atlantique, terrible mélancolie animée par la chute et volonté si forte que leur musique pourrait devenir…immortelle ?

L'histoire commence début 2006, Anthony (Chant & Guitare), Aurélien (Chant & Basse) et Florent (Batterie) décident de partir s'exiler en studio pour enregistrer ce qui deviendra le premier album du groupe "Everything Is Alright". L'ambiance est au travail et à la recherche de l'émotion, de mélodies plus intenses, de riffs plus puissants et de rythmiques toujours plus efficaces. Cette méticulosité dans le travail sera très vite récompensée puisque le groupe signera dans la foulée un contrat avec Anticraft (pour la distribution) et avec GHC&A Music (pour l'édition). Les nouveaux titres seront alors fortement exposés et serviront à la bande son de la série TV "Déjà Vu" (plus forte audience du samedi matin) diffusée sur France 2 (cette BO sera aussi nominée au festival de fiction TV de La Rochelle). Au même titre que la production du son, le groupe s’investira également dans toute la conception de l’album (image, vidéo…) dont il gérera lui-même la sortie, de la fabrication à la commercialisation en passant par sa promotion.

A sa sortie, l'album "Everything Is Alright" (titre qui évoque l’auto-persuasion dictée par la “positive attitude”) dont les textes (composés pour la moitié en français et l’autre en anglais) parlent d’une génération désillusionnée dont les rêves se consument inexorablement avec le temps, sera très bien reçu par le public (plus de 1500 exemplaires vendus) et par les médias qui souligneront une "production monstrueuse, des mélodies imparables et un sens du tube indéniable" (RP - Rocksound) et reconnaitrons que "tout sur ce premier opus est chiadé à la perfection" (GF - Rocksound), allant jusqu'à qualifier le groupe de "chaînon manquant entre The Used et Good Charlotte" (FL - Rock One). Car la dualité du groupe est bien là : une terrible envie de lourdeur et de puissance dans le son (un groupe à grosse guitares/rythmiques, pour le côté rock/metal) couplée à une recherche incessante d'harmonies et de mélodies dans les voix (pour le côté pop/punk).

Courant 2007, 2 nouveaux membres rejoignent le groupe avec Nicolas (à la guitare et aux samples) et Olivier (qui remplace Florent à la batterie). Avant de repartir en studio, le groupe terminera la tournée promotionnelle du premier album et ouvrira pour quelques uns des plus grands groupes du genre comme Silvertstein (CAN), Bullet For My Valentine (UK), Superbus, Vegastar, Enhancer, Uncommonmenfrommars ou encore The Ataris (USA) pour ne citer qu'eux. Sur scène, FALLASTER fait clairement l'unanimité, se constituant ainsi une solide fan-base : "il suffit de les voir en concert pour aimer".

Novembre 2008, retour en studio pour l'enregistrement de l'EP "Mystar", les méthodes et les objectifs sont les mêmes. La production est énorme et l’écart qui sépare FALLASTER de ses idoles nord-américaines s’est considérablement réduit. Les nouveaux titres se veulent cependant plus sombres, le groupe a changé et se laisse aller dans l'écriture avec une volonté claire d'expérimenter (le piano incrusté dans les guitares saturées devient définitivement sa marque de fabrique). L'EP sortira uniquement en format digital en février 2009 sur Believe et recevra le soutien de nombreux médias tels Oui FM, Myspace France, Rock One Mag, No Life TV et MTV pour le video clip (produit par Mc Fly de la Metal Academy/Le Mouv’). Un essai qui permet à FALLASTER de se construire une vraie identité et de se placer, au sein de la scène rock, parmi les groupes les plus représentatifs d’un certain renouveau du genre.

Modo
Modérateur
Modérateur

Messages : 10
Date d'inscription : 15/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum